Qualifications pour l’Euro 2020 : les Bleus tenus en échec par la Turquie

0

L’équipe de France n’a pas pu faire mieux que le match nul (1-1), lundi, contre la Turquie, en match de qualification pour l’Euro 2020. 

La France a concédé lundi au Stade de France, un nul contre la Turquie (1-1) qui la contraint à aller chercher sa qualification pour l’Euro-2020 face à la Moldavie le 14 novembre à Paris ou en Albanie le 17 novembre.

Dans un stade de France bouillant où les supporters turcs ont respecté la Marseillaise lors des hymnes, les joueurs de Didier Deschamps ont cru en leur qualification après l’ouverture du score de Giroud (76) avant que Kaan n’égalise (82), deux buts sur corners.

Une banderole en soutien aux Kurdes brièvement déployée

La ligne orageuse qui s’est dangereusement rapprochée du Stade de France, en soirée, était aussi menaçante que les supporters turcs étaient intimidants, avec leurs cris et sifflets assourdissants, lancés des quatre coins du stade. Mais le match classé à risque par l’État, s’est déroulé sans grand accroc, du moins en tribune.

Une banderole en soutien aux Kurdes a toutefois suscité sifflets et altercations à la fin du match. Les personnes ayant brandi la banderole portaient des maillots de l’équipe de France. Ils ont été rapidement contrôlés par les stadiers qui leur ont retiré la banderole. Mais celle-ci a pu être lue par de nombreux supporters turcs, qui ont, en majorité, copieusement sifflé. Une altercation a ensuite commencé à se produire à l’endroit du déploiement de la banderole, puis quelques minutes plus tard dans une autre tribune du Stade de France. Les services de sécurité ont finalement contrôlé la situation, qui est revenue au calme au moment du coup de sifflet final, à l’intérieur du stade.

“Un bon point” pour Didier Deschamps

Les Français se seraient qualifiés pour l’Euro en cas de succès. Mais ce partage des points, et alors que dans le même temps l’Islande a battu Andorre (2-0), oblige les Bleus à patienter un mois.

“On a fait ce qu’il fallait pour le gagner en terme de jeu et d’occasion, eux en ont eu peu mais ils ont concrétisé et il faut l’accepter. On a eu suffisamment d’opportunités, mais ça reste un bon point on est toujours dans notre objectif il faudra terminer le travail en novembre”, a commenté le sélectionneur français Didier Deschamps, sur M6. “On a le même nombre de points que la Turquie, nous sommes à égalité, une phase de qualification c’est une longue route. On aurait pu s’assurer la qualification mais il aurait fallu être plus efficace”, a-t-il ajouté.

mm

Professeur de français, je suis également rédactrice pour Tout-foot.com. J'écris principalement pour la partie du foot international qui m'intéresse particulièrement. Contact : magalie@tout-foot.com